res-templiers-nandrin : site officiel du club de foot de NANDRIN - footeo

Templiers a reçu une leçon d'Ougrée : 1 - 9

14 mars 2016 - 18:00

Ce dimanche, c'était Pâques avant l'heure sur le terrain du Péry. Avant la distribution d’œufs par hélicoptère sur le terrain pour le week-end de Pâques, l'équipe d'Ougrée s'est imposée par «n'œufs» buts à un face à une équipe de Templiers totalement dépassée.

L'attaquant Guilmi s'est mis en valeur en inscrivant huit de « n'oeufs » buts de son équipe. Cinq en première et trois en deuxième périodes, comme le précisait l'entraîneur Colomberotto.

L'équipe locale se montrait particulièrement timide en première mi-temps face aux assauts répétés de leurs adversaires. Il faut reconnaître qu'après seulement 24 minutes de jeu le score était déjà de 0-4, tous les buts étant marqués par Guilmi (0-1 6e ; 0-2 12e ; 0-3 18e ; 0-4 24e ), qui rajoutait encore une cinquième unité à la 30e minute, avant d'atteindre la fin de la première période sur un score de forfait.

A la reprise, l'équipe de Templiers présentait plus de volonté et se mit à développer un jeu plus à son habitude. Il fallut toutefois attendre la 55e minute pour que Degbomont sauve l'honneur des visités sur un magnifique coup franc :1-5. Malgré quelques attaques qui auraient pu mériter un meilleur sort, le sore restait inchangé jusqu' à la 70e minute, choisie par Guilmi, encore lui, pour alourdir la marque à 1-6. Honnay marquait pour sa part à la 75e minute 1-7, alors que Guilmi terminait la série à la 80e (1-8) et à la 85e (1-9).

«Le score final n’est même pas forcé, et on ne baisse pas la garde» constatait le coach ougréen Alain Colomberotto, dont l'équipe s’accroche derrière Wanze/Bas-Oha.

Le coach des Templiers, Fabrice Piters déplorait l'attitude de son équipe par ces mots : « Nous avons affiché une nonchalance coupable et avons accumulé les erreurs individuelles». Toutefois, après la blessure du défenseur central Jonathan Claessens, il relativisait cette défaite «car le plus grave c’est la blessure au genou de Jonathan Claessens. On craint les ligaments croisés du genou déjà opérés il y a un an et demi. Ça pourrait signifier sa fin de carrière.»

Jean-Pierre WYNS

Commentaires