res-templiers-nandrin : site officiel du club de foot de NANDRIN - footeo

La grosse déception de Templiers (Vers l'Avenir - H/W - 05/01/2016)

6 janvier 2017 - 11:37

Templiers-Nandrin avait annoncé viser une place au tour final.

Le club du président Hossay en est pourtant loin.

Quelle déception cette première moitié de saison de Templiers-Nandrin! L’équipe visait une place dans le Top 5 du classement. C’est pourtant dans la deuxième moitié du tableau que les joueurs de Claude Libert naviguent, non loin des concernés par le maintien. Un coup dur pour le capitaine nandrinois Kenny Depouhon. «C’est un bilan très insatisfaisant jusqu’ici, loin de nos ambitions. Et pourtant, ça avait bien débuté.» La première tranche était en effet prometteuse pour Templiers avec un bon 21/30 avant de s’effondrer. «On a dégringolé sans raison, confesse le médian. On est sur une série de huit matchs sans victoire, ça devient très long.»

Si le capitaine n’arrive pas à s’expliquer la raison de ce changement brutal dans les résultats, c’est parce que les causes sont multiples. «Au début, on pouvait penser à une mauvaise entente dans le groupe, car beaucoup ne se connaissaient pas et il y a effectivement eu un malaise au sein du groupe, témoigne Kenny. Mais le problème principal, c’est certainement l’implication. Il arrive qu’on soit seulement cinq à l’entraînement le mardi et huit le jeudi pour préparer le match du dimanche.»

Avec beaucoup de nouveaux joueurs, certes talentueux mais pas forcément désireux de mouiller le maillot, la sauce n’a pas pris à Templiers-Nandrin. «Je le vis comme un échec personnel en tant que capitaine de cette équipe, avoue Kenny Depouhon. Quand on tente de former un groupe, on se rend compte assez rapidement quand ça ne va pas fonctionner comme ça devrait aller. On l’a vraiment bien ressenti cette saison.»

Alors qu’il est resté à Templiers-Nandrin là où la plupart de ses équipiers ont quitté le navire l’an dernier, le capitaine vit mal cette situation, mais s’accroche. «Je suis vraiment déçu de ce qui se passe à Templiers en ce moment. Je suis un combattant, je suis là pour gagner des matchs, poursuit-il. Mais je reste convaincu par le projet du président et je continue de soutenir le coach qui fait ce qu’il peut avec un groupe qu’il connaît peu.»

L’autre problème de taille à Templiers-Nandrin, c’est que l’équipe ne marque pas assez. Les Templiers ont d’ailleurs une des plus mauvaises attaques de la série. «Et pourtant, Uran (Murtezi) est toujours présent à l’entraînement. Mais en match, les ballons n’arrivent pas, chacun essayant de jouer sa carte, ce qui n’aide pas.»

Templiers-Nandrin reprendra les entraînements le 10 janvier. D’ici-là, le capitaine espère un sursaut de tout le groupe.

Le tour final toujours en tête

Kenny Depouhon est un capitaine touché, mais pas résigné.-Léva

Templiers-Nandrin avait annoncé viser une place au tour final. Le club du président Hossay en est pourtant loin.

Quelle déception cette première moitié de saison de Templiers-Nandrin! L’équipe visait une place dans le Top 5 du classement. C’est pourtant dans la deuxième moitié du tableau que les joueurs de Claude Libert naviguent, non loin des concernés par le maintien. Un coup dur pour le capitaine nandrinois Kenny Depouhon. «C’est un bilan très insatisfaisant jusqu’ici, loin de nos ambitions. Et pourtant, ça avait bien débuté.» La première tranche était en effet prometteuse pour Templiers avec un bon 21/30 avant de s’effondrer. «On a dégringolé sans raison, confesse le médian. On est sur une série de huit matchs sans victoire, ça devient très long.»

Si le capitaine n’arrive pas à s’expliquer la raison de ce changement brutal dans les résultats, c’est parce que les causes sont multiples. «Au début, on pouvait penser à une mauvaise entente dans le groupe, car beaucoup ne se connaissaient pas et il y a effectivement eu un malaise au sein du groupe, témoigne Kenny. Mais le problème principal, c’est certainement l’implication. Il arrive qu’on soit seulement cinq à l’entraînement le mardi et huit le jeudi pour préparer le match du dimanche.»

 

Commentaires