res-templiers-nandrin : site officiel du club de foot de NANDRIN - footeo

Momalle crucifie Templiers à la fin (Vers l'Avenir - H/W - 14/11/2016)

14 novembre 2016 - 17:02

Les échanges ont été partagés et c’est au moment où on pensait que Templiers pouvait l’emporter que Momalle a placé un contre victorieux.

Templiers - Momalle : 1 - 2

Templiers présentait un bilan intéressant de 14 sur 18 à la maison où il n’avait pas encore connu la défaite mais il sortait aussi d’un 1 sur 9 qui traduisait une baisse de régime – due surtout à de nombreux blessés – évidente. La venue de Momalle sonnait donc comme une belle occasion de se refaire une santé mais il fallait évidemment compter avec la valeur de l’adversaire dont la deuxième place au classement n’était pas le fruit du hasard. Bien que Claude Libert pouvait à nouveau coucher quatorze noms du noyau de P2 sur la feuille, il devait encore compter avec l’arrivée tardive de Beldjoudi, retenu par un souci d’ordre privé, et qui n’allait pas quitter le banc de touche.

Le début de rencontre, comme pour donner le ton de l’ensemble de la partie, était équilibré, mais au quart d’heure, Depouhon cisaillait la défense visiteuse d’une passe tranchante qui envoyait Van Laeken au duel avec Graczyk. Le portier momallois était une fraction de seconde en retard et commettait le penalty que Murtezi transformait imparablement (1-0). Le même Murtezi tentait encore sa chance à la 20e mais Graczyk repoussait l’envoi. La première tentative visiteuse se situait à la 23e et tombait à la suite d’une mésentente au sein du bloc défensif local, mais Bongard, des seize mètres et face au but vide, enlevait trop sa frappe. Si Templiers paraissait maîtriser les velléités adverses, il était pris de vitesse à la 45e ce qui obligeait Lierneux à commettre la faute dans l’axe. Delacruz bottait le coup franc dans le mur qui se dégageait à l’emporte-pièce. Lantin était à l’affût et des vingt mètres trompait la vigilance de Henrotte (1-1). Momalle rentrait au vestiaire requinqué mais c’est Templiers, via le front de Depouhon, qui trouvait le montant à la 46e.

Et puis, pendant quarante minutes, le jeu allait se cantonner entre les deux rectangles. Si Templiers se montrait davantage aux avant-postes, notamment via les débordements de Pessotto et les raids, malheureusement improductifs, de Van Laeken, Momalle montrait régulièrement sa capacité à se reconvertir et c’est d’ailleurs sur un contre rondement mené par Thiel, relayé par Delacruz et ponctué par Termini fraîchement monté au jeu, que le dauphin d’Ougrée a arraché un dixième succès précieux qui lui permet de revenir à trois longueurs du leader. Templiers, lui, a loupé là une belle occasion de se refaire une santé…

Jean-Luc BRAIDA

Commentaires