res-templiers-nandrin : site officiel du club de foot de NANDRIN - footeo

Templiers et Hannut dos à dos (Vers l'avenir - H/W - 31/10/2016)

31 octobre 2016 - 17:01

Templiers-N. - Hannut : 1 - 1

Les deux équipes se tenaient de près au classement et il n’en a pas été autrement sur le terrain où chacun a eu les occasions pour l’emporter.

Hannut nourrissait l’ambition de doubler au classement son adversaire du jour tandis que Templiers, bien que déforcé, imaginait que la deuxième place était à sa portée en cas de succès et, dans le même temps, de revers dans le chef de Momalle, Geer et Engis. Si ces trois équipes ont effectivement perdu de concert, Templiers, lui, n’a pas atteint son but. La déception n’était toutefois pas palpable chez les Condrusiens. «Parce que la victoire aurait pu tomber dans les deux camps», reconnaissait justement Claude Libert qui avait vu ses couleurs livrer une bonne première mi-temps. «Défensivement, nous n’avons rien concédé et nous avons ouvert la marque (NDLR: via Lierneux, l’homme en confiance) avant de voir Van Laeken (NDLR: deux fois) et Akpandja (NDLR: d’une superbe frappe enroulée repoussée par Daniel) louper le 2-0.»

En face, Hannut se montre fort discret, raison pour laquelle Jean-Pol Noël fait monter Kouassi à la reprise. «Mais j’ai aussi repositionné Heudens plus bas à gauche parce qu’il y avait de l’espace à exploiter sur le flanc», expliquait le coach des Verts qui voyait alors son équipe prendre le match à bras-le-corps. Et entre la 51e et la 68e, Hannut se créait plusieurs possibilités nettes via Kouassi (trois fois dont un poteau), Landrain et Adam.

Si Henrotte, parfois secondé par ses défenseurs, avait la plupart du temps sorti le geste qui sauve, le dernier rempart ne pouvait rien sur cette frappe déviée de Geuns qui rétablissait l’égalité à la 63e.

Et Templiers dans tout cela? Dans un premier temps, il ne réagissait qu’en contre grâce au rapide Van Laeken (issu de P4) qui manquait toutefois de justesse dans le dernier geste. Puis, progressivement, les Nandrinois regagnaient des mètres dans la moitié visiteuse. Pessotto amenait quelques bons ballons de son flanc gauche sans trouver écho tandis que Murtezi essayait de trouver l’ouverture en passant dans l’axe mais ses deux tentatives étaient repoussées par un Daniel vigilant. C’est donc sur un partage que les deux équipes se quittaient. Un score logique qui générait un peu de déception dans le camp hannutois: «Surtout au vu de la deuxième période», confessait Jean-Pol Noël dont l’équipe, comme celle de Templiers, reste toutefois plus que jamais concernée par la lutte pour le tour final, la deuxième place n’étant jamais qu’à trois petits points.

Jean-Luc Braida

VESTIAIRES

Templiers-Nandrin

R. Lierneux : « Score Logique »

L’arrière droit a confirmer qu’il était un des hommes en forme et en confiance en inscrivant , tel un attaquant routinier le but d’ouverture (son quatrième en trois matchs). Mais cela n’a pas suffi. « J’aurais aimé qu’il rapporte trois points surtout que c’est le plus beau des quatre inscrits mais un point, ce n’est pas mal non plus et je pense que c’est un score logique. L’équipe s’est en tout cas donnée à fond malgré les nombreuses défections et les joueurs appelés à évoluer à des places inhabituelles ont parfaitement rempli leur mission. On n’a pas grand-chose à leur reprocher »

Hannut

Th. Vanwayenberg : « Pas une mauvaise opération »

L’arrière central hannutois se montrait satisfait du point pris. « On savait Templiers très fort sur son terrain ou il n’a pas encore perdu et cela s’est vérifié. Les deux équipes ont eu des opportunités pour l’emporter, eux en première et nous en deuxième période où, après que le coach nous ai recadré et effectué certains changements tactiques, nous nous sommes montrés plus présent sur les deuxièmes ballons. Nous ne doublons pas Templiers au classement mais restons bien positionnés avec tous les candidats au tour final. Nous n’avons donc pas fait une mauvaise opération ».

Commentaires