res-templiers-nandrin : site officiel du club de foot de NANDRIN - footeo

Le championnat reprend ce week-end.

14 août 2016 - 11:15

Absent pour des raisons familiales durant toute la semaine passée età la demande de certains lecteurs, vous avez pu constater des profond remaniement dans les joueurs de l'équipe de Templiers qui évoluera en Ergo League A cette saison.

Voici la liste des départs et arrivées ;

Départs :

Sebahi Onal (Oupeye), Michaël Di Pasquale (Ougrée), Maxime Guizzetti (Engis), Kevin Bisenius (Engis), Lionel Leclere (Fraiture Sports), Romain Baltus (Fraitures Sports), Jean Sauvage (Fraiture Sports), Benjamin Fluzin (Fraiture Sports), Maxime Gaspard (Fraiture Sports), Florian Velter (Fléron), Nicolas Degbomont (Fléron), Dimitri Hoven (Fléron), Stéphane Vanesse (Melen)

Arrivées :

François Duchesne (La Clavi-noise), Jérôme Henrotte (Warnant), Jor-dan Beldjoudi (Engis), Calogero Ponzo(Engis), Uran Murtezi (Wanze/Bas-Oha B), Romain Lierneux (Vyle-Tharoul), Allan Ak-pandja (Vyle-Tharoul), Jordan Houmard(Vyle-Tharoul), Kevin Marques Martins(Hamoir), Maxime Bottin (Fraiture sport),Anthony Hotton (Stockay), Bryan Fays (Warsage), Maxime Limbrée (Clavinoise), Serge Mertens (Vyle-Tharoul), Jonathan Poncelet (Hamoir), Jordan Poncelet (Sprimont), Christopher Lumu (P4).

 

Par ailleurs, avant que le championnat ne débute, voilà déjà des journalistes qui tirent des « plans sur la comète ». Je vous livre leurs sentiments sur les différents clubs de cette saison, mais je ne ferai pas l'erreur de suivre leur avis.

Les Templiers ont construit une équipe qui devrait pouvoir se mêler aux playoffs de fin de championnat et pourquoi pas envisager la montée ?

L’heure de la reprise a sonné et la saison s’annonce déjà palpitante pour tous nos matricules. Si plusieurs écuries nourrissent de lourdes ambitions, la lutte risque bien d’être serrée à tous les niveaux. Nous nous livrons pour vous au petit jeu des pronostics. Avec toutes les incertitudes que cela engendre bien entendu…  

1 Ougrée et Braives sont déjà les cibles à abattre.

Avec les montées de Wanze/Bas-Oha et Banneux, la série de P2A a perdu deux belles cylindrées. Déjà à la lutte en haut de l’affiche l’an dernier, Ougrée et Braives devraient de nouveau répondre présents. Pointés comme les deux grands favoris de la série par la majorité des entraîneurs, ces deux matricules font peur. Pourtant, Ougrée devra trouver un nouveau système offensif pour empiler les buts. Si les gars d’Alain Colomberotto ont scoré à une centaine de reprises l’an passé, ils ont aujourd’hui perdu Guilmi, Barankiewicz, Soumahoro ou encore Barrientos, auteurs d’une septantaine de goals à eux quatre et partis naviguer sous d’autres cieux. En face, Braives a misé sur la continuité en prolongeant tous ses titulaires et en attirant Chimento et Deltour, deux éléments en quête de revanche.

2 Engis et Geer endosseront-ils leur costume d’outsiders ?

Derrière les ténors théoriques (ou devant, c’est selon), on pourrait bien retrouver Geer et Engis. Après deux très belles saisons ponctuées de participations au tour final, les hommes d’Éric Kerstenne ont pris l’habitude de venir jouer les troubles fêtes au sommet du classement. Il leur faudra cependant être plus réguliers sur l’ensemble de la saison pour avoir éventuellement leur mot à dire dans la course au titre. Après avoir fini aux portes du tour final lors des trois dernières saisons, Engis veut désormais franchir le cap et prendre au minimum part au dernier carré. Pour ce faire, les Engissois ont transféré de l’expérience avec Kevin Bisenius, Alex Ponzo ou encore Dominique Del Casale. Une surprise n’est pas à exclure non plus. Des formations telles qu’Oreye, Templiers-Nandrin, Xhoris, Waremme B ou encore Jehay pourraient venir s’immiscer dans ce haut de tableau.

3 Les promus risquent d’éprouver de grosses difficultés

Si on ne s’en fait pas trop pour Hannut, qui possède quelques joueurs d’expériences ainsi qu’un coach qui connaît parfaitement la série, une grosse interrogation subsiste concernant les autres promus de la série. Ferrières, Momalle et Strée vont devoir s’habituer rapidement au rythme de la P2 au risque de se retrouver dans une situation désagréable. Ce sera aux joueurs de montrer à leur coach respectif qu’ils ont le niveau pour évoluer dans cette série. Un gros point d’interrogation subsiste également concernant la Clavinoise où le noyau a éclaté. Le coach, Christophe Keszler, a décidé de faire confiance à des éléments qu’il a connus dans la province du Luxembourg et il faudra voir s’ils s’habitueront au football pratiqué dans notre arrondissement.

Olivier Joie

 

Commentaires